Tour Eiffel / PARIS

Mise en lumière de la Tour Eiffel en 1985, scintillement et phare pour le passage à l'An 2000.
Mon projet consista à disposer des projecteurs à l'intérieur de l'édifice pour se rapprocher des structures à éclairer, éviter la gêne visuelle, et par ailleurs utiliser des sources SHP favorisant la couleur brune du monument et bien sûr très économes par rapport aux lampes PAR.
Après études et essais, la mise en lumière a nécessité l'utilisation de 358 projecteurs SHP 1000W divisant les coûts d'exploitation par 4. En 2004, ces projecteurs ont été remplacés par de nouveaux appareils réalisés spécialement, équipés de sources SHP 600W réalisant une nouvelle économie de 38%.
Le scintillement généré par 20 000 projecteurs à éclats à cadence aléatoire était destiné à célébrer l'entrée de la Tour dans le 21ème siècle. Projet éphémère, il ne devait fonctionner que durant l'année 2000. A la demande de la municipalité de Paris (propriétaire du monument), une nouvelle installation a été étudiée et réalisée pour une durée de vie de 10 ans.

Parti lumière

Le précédent éclairage de la Tour Eiffel datait de 1958. Il comprenait 1258 projecteurs de type PAR disposés dans des fosses autour du monument. En 1984, la Société d'Exploitation du monument (SNTE), constatant l'obsolescence de l'installation, sa voracité en énergie et l'éblouissement qu'elle provoquait auprès des visiteurs nocturnes, décide de lancer une consultation pour une nouvelle installation plus séduisante et plus économe, tant au plan de la consommation que de la maintenance.
Conception lumière
Pierre BIDEAU / Actif sénior / Centre
Date
1984 - 1985 1996 - 1999 2003 2004
Type
Architectural
Maîtrise d'ouvrage
Société Nouvelle d'Exploitation de la Tour Eiffel
Maîtrise d'oeuvre
François DHOTEL architecte et Séchaud et Bossuyt Bureau d'Etudes
Installateur
GTM - SPIE - JARNIAS
Fabricant
PHILIPS / AE&T